• Altaïr

    Altaïr

    Que dois-je en penser ?

    Ces rêves sont tellement vivants et puis ces maux de tête qui ne cessent pas... Peut-être un peu de surmenage, je dors si peu en ce moment...

    J'ouvre les yeux, je suis dans mon lit immobile, je décide de me lever et de mettre pieds à terre, prendre un bon petit déjeuné, le soleil vient de se lever et ne veux rien manquer à ce début de week-end.

    Ce faisant je découvre aux pieds de mon lit, un bracelet. Celui de mes rêves répétés me dis-je, à l'identique, le même travail d'orfèvre en apparence. Je le saisis, le manipule, le faisant sauter au creux de ma main, oui, c'est bien lui.

    Une peur panique monte en moi aussi rapidement que l'intensité de ce mal de tête, je ne comprends pas comment cet objet qui fait partie de mes songes se retrouve dans ma main, bien réel.

    Je deviens fou.

    Pris d'un tremblement convulsif, mes yeux sont rivés sur ce bracelet qui m'échappe soudain des mains et roule sur le tapis pour finir sa course sous la chaise de mon bureau. Je fais un pas et m'abaisse pour le saisir à nouveau.

    - «  Mais que fais-tu là toi, comment as-tu pu arriver ici ? » dis-je à voix haute alors que je glisse le joyau autour de mon poignet. Aussitôt fait, je ressens un onde qui fait palpiter tout mon corps, de la tête aux pieds. Une énergie incroyable me pénètre et me fait vaciller dans un vertige insoutenable qui m'impose une posture assise. Mes pensées se brouillent, la lumière du jour me fait terriblement mal au crane. Je m'écroule sur le côté, secoué par des spasmes que je ne peux contrôler et me love sur mon lit, les deux mains crispées sur mon visage.

    Ma respiration est courte et très rapide. Ma gorge est sèche, je suffoque. Je sens des gouttes de sueur perler à la racine de ma nuque et rouler sur mon cou. Pris dans un tourbillon de convulsions douloureuses, je sombre peu à peu vers une perte de conscience salvatrice.

    EXIT.


    - « Capitaine, Capitaine Fox... Capitaine ! » me dit une voix douce que je reconnais aussitôt.

    - « ISO ? »

    Mes muscles se tendent sous cet appel et me retrouve assis dans mon lit. J'observe autour de moi, mon quartier de repos, je suis à bord de mon vaisseau.

    - « Bonjour Capitaine Fox, avez-vous bien dormi ? Il est bien tard déjà mais j'ai préféré vous laisser vous reposer un peu plus longtemps que prévu, votre déjeuné vous attend et du linge propre est à votre disposition dans la salle de bain. Nous volons à la vitesse d'impulsion minimale et approchons des colonies d'Altaïr. »

    - « Très bien ISO, je me lève ! »

    Un fois debout, je me dirige vers la porte de ma chambre, pose ma main sur le panneau d'ouverture, le sas est déverrouillé, je fais un pas de plus et traverse le couloir pour atteindre la salle de bain. Une bonne douche m'attend dans l'autowash. Aussitôt prise, je glisse dans ma combinaison et me dirige déjà vers la salle à manger en baillant. Attablé, je commence mon déjeuné avec appétit.

    - «  ISO, qu'allons-nous faire à Altaïr ? T'ai-je donné cet ordre ? » dis-je en dégustant des brioches dorées devant mon thé au jasmin.

    - « Non Capitaine vous ne m'avez pas donné cet ordre, J'ai pris l'initiative de vous y amener. »

    - « L'initiative, ... l'initiative, depuis quand un IntelArt prend des initiatives ? Et pour quelles raisons doit-on nous rendre à Altaïr ? »

    - « Je vous dois quelques explications Capitaine ! »

    - « J'attends ISO ! »

    - « Nous nous dirigeons vers Altaïra, deuxième planète du système d'Altaïr et nous devons rejoindre le haut commandement des forces de l'union libre du grand anneau ! »

    - « Je ne comprends rien ISO, peux-tu aller dans le détail, je découvre tant de choses ! »

    - « Le haut commandement des forces de l'union libre recrute à tout va des officiers de toutes la galaxie pour combattre une puissance terrifiante qui sème la haine et la discorde au bord de notre galaxie. »

    - « Je rêve là, on nage en plein Star Wars ISO !! Mais que veulent dire ces propos ? Et qu'est ce grand anneau que tu évoques ? »

    - « Le grand anneau est une planète artificielle où se trouve le conseil des sages des huit cents fédérations qui constituent notre union libre. Depuis 800 décades, le conseil des sages a réussi à stabiliser notre galaxie, mettant fin à des centaines de conflits stupides et a élaboré une politique faite d'échanges et de partages du savoir. Il a aussi permis l'émancipation de peuples opprimés, il assure prospérité, équité et également la défense de nos idéaux et celle des peuples unis. »

    - « Et alors ? »

    - « Alors cette stabilité est menacée depuis cinq décades par des peuples qui proviennent du bout du bras galactique de Persée. »

    - « ... Et c'est de là-bas que vient notre méchant Darth Vador ? Ca veut dire quoi tout cela ISO, je ne suis pas un chevalier Jedi ! »

    - «  Je ne comprends pas vos références mais les méchants dont vous parlez se nomment les Xerks. Ils pillent les planètes et répandent un désordre total où ils passent, ne laissant que des ruines et des larmes. Alors la mort devient une délivrance face à une vie d'esclave soumis à un peuple cruel, barbare, cupide et fourbe. »

    - « Et moi alors, je fais quoi ? Le conseil des sages n'assure plus la défense des peuples unis ? »

    - « Oui Capitaine, mais les Xerks utilisent des armes redoutables et non conventionnelles. Nous avons subi de lourdes pertes depuis deux décades et nos contingents de croiseurs ont été réduits en pièces par ces habitants du bras de Persée ! »


    Terminant mon déjeuné, je me lève et rejoins, soucieux, le couloir qui m'amène au poste de pilotage. Je prends place dans le fauteuil de commande avant de reprendre :

    - « Encore une fois, je fais quoi, je vais sauver notre univers ? Ceci est grotesque ISO, j'arrive tout juste à piloter ce magnifique vaisseau, et sans ton aide je ne serai pas là ! »

    - « Capitaine Fox, ce voyage vers Altaïra a pour but de parfaire vos connaissances quand à votre rang d'officier backfighter, de vous familiariser avec votre ENB 12 et de vous entraîner aussi aux nouvelles techniques de combat contre les vaisseaux Xerks. »

    - « Je n'ai rien demandé à personne ISO ! Et pourquoi moi ? Il n'y a personne d'autre pour accomplir cette tâche ?  »

    - « Vous avez été choisi Capitaine par la guilde du passé, comme les 1500 autres officiers. Nous manquons de ressources et nous avons été obligé de puiser dans celles des ancêtres dont vous faites partie. Un ENB 12 dans votre jardin, ce n'était pas pour rien, ce n'est d'ailleurs pas un rêve mais une réalité conjuguée. »

    - « Décidément, je ne te comprends pas ISO, suis-je en train de rêver ou est-ce bien la réalité ? »

    - « Les deux Capitaine ! »

    - « Et mes enfants, ma maison, ma vie dans tout cela, je ne veux rien abandonner ! »

    - « Votre double se chargera de tout, identique à vous-même, un autre Fox continue sa vie dans le passé, n'aillez crainte, il s'agit bien de la même personne qui a été clonée à l'aide de  votre bracelet. Tout cela explique par ailleurs les maux de tête que vous avez subi et dont vous avez certainement dû souffrir. Nous devons ralentir maintenant, nous arrivons aux portes d'Altaïra. Arrêt de la vitesse d'impulsion minimale, correction de position active.  »

    Au loin, un astre magnifique brille de mille feux, nous approchons une planète bleue, sans doute Altaïra, je distingue déjà l'unique continent qui baigne dans un océan qui constitue l'essentiel de sa surface. L'ENB 12 tangente désormais la rotondité de ce beau satellite d'Altaïr et entame une descente progressive dans son atmosphère. J'observe avec une certaine dose de fatalité le spectacle qui s'offre à mes yeux.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jenny from Mars
    Dimanche 8 Juin 2008 à 23:51

    Bonsoir Foxx je fais un petit saut chez toi pour prendre de tes nouvelles, je vois que ça va moyen aussi...
    Pas facile la vie d'en bas avec toutes ces merdes à gérer.
    Je lisais ton chap et me demandais si tu avais décidé auparavant d'une trame ou si tu écris sans, te laissant guider par des impulsions du momnet.
    C'est amusant cette histoire de clone Foxx bis ... Perso, non dans ma sciencefiction mais dans mes perceptions de connectée ... je me vois dédoublée avec la partie peu puissante sur Terre et l'autre dans une autre galaxie ...
    Ah lala  fiction, imagination réalisme vivace ... mais la sensation est tenance depuis mon adolescence.
    Courage pour la gestion de ton quotidien et la parondontie.
    Bises amicales de Jenny
    2
    Jeudi 19 Juin 2008 à 00:42
    Une suite surprenante!
    Un héros un peu malgré lui? Pas que du tourisme alors...En attendant la suite
    Gros bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :