• Errances de l’âme

    Parce que c'est dans ce genre de terrain vague

    Que poussent les verts pâturages

    Vague à l'âme qui flâne dans le vent au fil de la pensée

    Où est cet endroit où le temps se perd ?

    Transporté dans l'infini des pensées vagues

    Qui remplissent notre tête sans cesse.

    Un monde à part, un microcosme intime

    Aux couleurs de mes vagues chimères.

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Mars 2009 à 10:53
    je me retrouve dans ces quelques rimes ...
    2
    Maltheia Profil de Maltheia
    Lundi 9 Mars 2009 à 16:36
    C'est très beau, très spontané et naturel, j'aime beaucoup.
    3
    Mercredi 11 Mars 2009 à 00:00
    Un espace sans limites ni contours, où la pensée se crée.
    Je m'y retrouve aussi
    4
    Frederianne
    Mercredi 11 Mars 2009 à 10:06
    Et comme tu le dis si bien : c'est là que poussent les verts pâturages. Lieu intime d'où naissent les idée...
    ;-) 
    5
    Dimanche 15 Mars 2009 à 21:27
    très beau
    6
    Mercredi 18 Mars 2009 à 17:31
    Nos pensées vont et viennent sur la plage de nos
    en-vies.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :