• Un essai avant le départ :

    Aujourd'hui nous passons au premier exercice pratique avant le grand départ de demain. Le but de l'essai est l'ultime moyen de vérifier le calage spatio-temporel et la synchronisation des ordinateurs centraux et périphériques. Je ne vais pas subir d'échange de corps et ne subirai pas les conséquences de la dimension Ivan, je me contenterai de "naviguer" à la frontière des deux courants d'espace-temps, pas à l'intersection.

    Je suis moi aussi bien calé dans ce fauteuil, mon corps est couvert de sondes de contrôle reliées au terminal émotionnel. Mes yeux sont ouverts, faisant face à l'écran plasma solidaire du casque qui recouvre mon crâne. C'est, à partir de cette visée, que les ordinateurs feront leur dernière mise au point. L'écran va me permettre de visualiser de façon quasi-réelle ma position par rapport à celle calculée d'avance par les terminaux pilotes. Cet exercice a le double mérite d'affiner les paramètres de nos machines et de me familiariser avec un milieu que je n'avais alors abordé que virtuellement. L'espace d'un instant, j'ai l'impression gênante de ressembler à un rat de laboratoire. Existait-il un risque, petit ou grand ? Toujours la même question en somme. Je suis rassuré par les technomédics qui m'assurent que cette technique est très bien maîtrisée depuis plus de trente ans désormais. Le savoir de cette science, est protégée par le DiKtatÔ tout puissant, qui tient au secret, les commandes de son fonctionnement. Ce fait m'agace et m'inquiète un peu je vous l'accorde, je n'ai jamais porté dans mon cœur notre gouvernement, mais le simple fait de savoir qu'il contrôle ce domaine de connaissance, me fait songer qu'il y a derrière tout cela une raison qui ne doit pas être anodine. Le pouvoir en place aurait-il pris conscience de la nécessité de bousculer des couloirs spatio-temporels pour nous assurer un futur plus humain, au sens noble du terme. Je fais parti de la guilde des  navigateurs du temps, je, je, ...

    -" Je dois savoir pourquoi le DiKtatÔ contrôle notre institution... !!"

    Ma pensée est sortie de ma bouche par la parole en un dérapage totalement incontrôlé. Seul le bit répété du vitaliputer m'épargne d'un silence profond. Ils sont là, immobiles, figés comme des statues, ils me dévisagent l'air interrogatif.

    -"Quelque chose ne va pas, je ne comprends pas ta réaction ni le sens de ta phrase !" me dit avec étonnement un des technomédics. Je suis très surpris de mon attitude et de mon comportement, d'habitude plutôt réservé quant à partager en public mes propres préoccupations surtout aussi spontanément. Il me répète à nouveau :

    -" Que se passe-t-il ?"

    Je réponds embarrassé :

    -"J'étais perdu dans mes pensées, voilà tout !"

    Il reprit : - "Aurais-tu un quelconque doute à propos de notre technique et notre présente expérience ?"

    - " Pas le moins du monde, j'ai confiance en vous, mes pensées étaient ailleurs et j'ai pensé à voix haute, voilà tout !"

    Le technomédic me sourit et reprit la liste de contrôle qu'il continue à dérouler, avec l'aide de son cybercomputer, jusqu'au moment ou tout est  prêt.  Le contact achevé de la phase une est un succès, nous sommes de plus en plus précis dans l'approche primaire. La phase deux est bien avancée maintenant, trois, deux, un,... La  phase trois démarre, j'ai la sensation que mon esprit se propage dans un fluide doux et parfumé, une sorte de tunnel liquide. Les images que je perçois sont de plus en plus précises, colorées. Quasi- instantanément, je me retrouve à la frontière de deux fleuves virtuels.

    Restant toutefois conscient, l'image que j'observe n'a rien de réelle, elle est au contraire totalement virtuelle. L'expérience est une victoire absolue, d'une précision jamais égalée dans la matière. Je suis très fier de voyager aux confins de ma lignée paléo-génétique, à l'orée du corps de mon ancêtre très reculé. Phase trois, échappement..., phase deux, recul vertigineux vers la phase une, puis, plus rien, seul le bit du vitaliputer. Les yeux me picotent.  L'écran de plasma ne transmet plus rien, inactif, éteint. Il fait très chaud ou plutôt j'ai très chaud, je suis en sueur et ma respiration est rapide, j'ai soif. Le technomédic est le premier à laisser échapper des cris de joie :

    - " C'est une victoire absolue, cette fois c'est vraiment parfait, ta coopération a été admirable !" me dit-il tendant vers moi un verre d'eau. Je saisis le verre et ne fais qu'une gorgée de son contenu. On me libère des sondes et de mon fauteuil douillet. Je dois me reposer, j'accuse une fatigue lourde à porter, il me faut du repos. Je suis néanmoins très heureux d'avoir vécu cette expérience. La prochaine sera la bonne, jusqu'au bout ! Pourtant, je ne suis pas fier par mon manque de courage, il faut le dire avec sincérité ! Ce sentiment me rend si furieux que je décide de prononcer à nouveau les mêmes paroles : - "Mais pourquoi le DiKtatÔ contrôle-il ce domaine de connaissance, dans quel dessein, pour mieux nous dominer, assurer son pouvoir d'une façon immuable par l'intermédiaire de cette technologie ou au contraire relâcher ses contraintes au niveau du contrôle de notre existence, nous donner plus de liberté, et intervenir le moins possible sur nos vies ?" Le technomédic prend son temps avant de me répondre, il me sourit avant de prononcer les mots suivants :

    - "Le DiKtatÔ n'est pas qu'une institution politique poussiéreuse qui tante de maintenir la paix et la prospérité dans ses frontières et conserver ainsi les valeurs qui sont les nôtres en imposant ses propres commandements. C'est aussi un moyen de moderniser harmonieusement notre devenir en ajoutant plus de douceur dans  notre existence, de cultiver la compréhension, le respect et l'écoute. Le gouvernement nous protège et assure une reconstruction plus positive de notre passé. Il cautionne activement nos travaux et finance sans compter nos expériences multiples.

    Tu es un des nombreux acteurs élus qui érigent ce changement de destiné. Le DiKtatÔ a conscience que nous pouvons utiliser le levier de notre technologie comme un outil réparateur des malaises occasionnés au gré des temps par l'humanité ou ce qu'elle est devenue. Tu n'es pas là par pur hasard, tu as été choisi et conduit à faire le choix qui te lie à nous aujourd'hui. Cette quête est noble". Ce monologue me satisfait. Je me sens soulagé par les propos que je viens d'entendre. Je remercie le technomédic pour les explications données. Il me conduit alors dans mes quartiers, la chaleur de mon corps s'est dissipée, peu à peu. Avant de me quitter définitivement pour la journée, ayant besoin d'une douche et d'un bon repos,  n'oublions pas que cette expérience équivaut à une bonne journée de stress, le technomédic reprit :

    - "Tu sais, ils ne donneront jamais le contrôle de notre savoir et de notre science à quiconque, cela pourrait s'avérer très dangereux. Imagine quelques secondes ... notre pratique pourrait aider son détenteur à prendre le pouvoir. En utilisant des déviations de couloirs d'espace-temps, nous modifions le cours de l'histoire future, alors, la manipulation d'un tel outil demeure une science qui heureusement est sous la main de notre gouvernement, il n'y a pas d'autre alternative, voilà tout. Plus personne ne voudrait subir la grande crise, l'anarchie totale, comme en 2130. Non, surtout plus jamais cela. Mieux vaut un DiKtatÔ, sorte de dictature éclairée, qui par sa paranoïa du contrôle ne nous laisse que trop peu de degrés de liberté, plutôt que l'anarchie totale où la culture du chaos n'engendre que guerres meurtrières et souffrances en tout genre. En œuvrant comme vous le faites, vous apportez, par de petites touches singulières,  des solutions curatives aux multiples maux de notre monde, dysfonctionnements et troubles que notre espèce génère, jours après jours, siècles après siècles, millénaires après millénaires. Tu n'es pas le seul à travailler à cette tâche, et la somme de vos résultats prouve que vous avez déjà beaucoup influencé les événements de  notre présent : élargissement de nos frontières commerciales et sociales, politique de concessions, d'écoute et de dialogue, abolition de l'utilisation à la fois d'armes virales et de lasers de combat. Diminution du taux de famine mondiale, diminution des conflits armés, voilà une liste non exhaustive des résultats de vos petits voyages touristiques dans le passé.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    foortune
    Jeudi 31 Janvier 2008 à 09:12
    hi hi tres bon ^^ mais une qts finie par se poser quand même! qui est derrière le Diktatô? J'aurais bien une petite idée à force d'avoir lu de la science fiction moi! maintenant à savoir si l'histoire va tourner dans le sens que j'imagine...^^ la suite!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :